Siriki Sangaré, PCO du Filoses: "Les logements sociaux sont une réalité en Côte d’Ivoire, mais des insuffisances subsistent"

14/09/2016 / Abidjan.net / 0 Comment

Siriki Sangaré, PCO du Filoses: "Les logements sociaux sont une réalité en Côte d’Ivoire, mais des insuffisances subsistent"

Siriki Sangaré est le président de la Chambre nationale des promoteurs et constructeurs agréés de Côte d’Ivoire (CNPCI CI)...


Siriki Sangaré est le président de la Chambre nationale des promoteurs et constructeurs agréés de Côte d’Ivoire (CNPCI CI) et patron de la société de construction et promotion immobilière, Opes Holding. A quelques jours du Forum international du logement social et de standing (FILOSES) qui se tient du 28 au 30 juin à Abidjan, il situe l’importance de cet événement pour la Côte d’Ivoire. Vous êtes le président de la Chambre nationale des promoteurs et constructeurs agréés de Côte d’Ivoire et vous organisez à partir du 28 juin, le forum international du logement social (Filoses).Pourquoi maintenant la tenue de cet événement et que visez-vous? Vous savez la question de l’immobilier et surtout du logement social est un vaste chantier qui demande d’importants investissements. Nous avons donc pris le temps de bien maîtriser certains contours avant l’organisation de ce forum. En effet, le Filoses sera un moment d’échanges d’expériences, de savoir faire dans le domaine du logement. De nombreux opérateurs économiques dans le domaine du BTP sont attendus à Abidjan. C’est donc à juste titre que la Tunisie a été choisie comme pays d’honneur de cette rencontre, en raison de sa grande expérience dans le domaine du logement social. La Tunisie a parfaitement réussi sa politique du logement. Donc, nous allons certainement bénéficier de ce pays-frère. Il y aura d’autres pays comme la France, le Maroc, l’Allemagne ainsi que de nombreux pays africains. Peut-on savoir les grands axes de ce Forum international du logement? D’abord, nous attendons plus de 10.000 participants à cette rencontre. Il y aura des panels, des B to B, des communications et des conférences sur plusieurs thèmes dont le financement, la fiscalité, le foncier ainsi que la politique du logement en Côte d’Ivoire et dans les pays invités. Le Filoses sera l’occasion pour nous les promoteurs immobiliers et pour les populations toutes entières d’avoir une vision claire et précise de la question du logement social. Tout le monde est invité à ce forum, car tout le monde a besoin d’un logement de qualité. La question du logement est très cruciale en Côte d’Ivoire. Pensez-vous que le Filoses peut aider les nombreux Ivoiriens à avoir enfin un logement ou à apporter des solutions dans ce sens? C’est vrai que la question du logement est critique en Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, le Président de la République a institué le programme présidentiel du logement social. Ce programme a pour objectif de permettre à un bon nombre d’Ivoiriens d’avoir des habitations selon leurs moyens. C’est vrai que depuis son lancement, ce programme a rencontré certaines difficultés. Nous saluons de passage les efforts du ministre de la Construction et de l’Urbanisme, Mamadou Sanogo et pour ce qui nous concerne la création d’un ministère de l’Habitat et du Logement social avec à tête le ministre Gnamien Konan pour continuer les actions déjà entreprises dans le domaine du logement en Côte d’Ivoire. Donc, je pense qu’à partir de maintenant, les lignes qui bougeaient vont continuer de bouger. Mais, le Forum du Logement que nous organisons accompagnera le gouvernement dans sa volonté d’offrir des logements aux Ivoiriens comme promis par le Président de la République et sera l’occasion pour les promoteurs, constructeurs, acteurs dans la chaîne du logement et les demandeurs de logements de comprendre le fonctionnement même la question du logement social, en Côte d’Ivoire. Donc, pour tout dire le Filoses est une opportunité comme je l’ai dit pour nous de bénéficier des expériences des pays comme la Tunisie, la France, l’Italie et partager aussi la nôtre, pourquoi pas ? Car, depuis 2013, avec le Programme présidentiel des logements sociaux, économiques et standing lancé par le Président Alassane Ouattara, les logements sociaux sont une réalité en Côte d’Ivoire. Cependant, des failles et insuffisances subsistent notamment pour l’application du taux des 5,5% par les banques locales. Vous avez reçu récemment une distinction du Conseil international des managers africains (CIMA) à Paris. N’est-ce pas la récompense des efforts d’un jeune africain ambitieux ? Peut-être. Les organisateurs ont eu certainement leurs raisons. Mais, je pense qu’au-delà de la personne de Siriki Sangaré, c’est toute la jeunesse ivoirienne et africaine qui a été honorée, c’est notre entreprise Opes holding et toute la chambre des Promoteurs et constructeurs Agréés de Côte d’Ivoire dont j’assure les rênes qui en sont honorés. Le Conseil international des managers africains qui est une institution très sérieuse et respectée qui existe depuis 30 ans (1986), avec pour président d’honneur, l’ancien président de la BAD, Babacar N’Diaye, à travers le monde, a peut- être vu en moi des qualités. J’en suis très honoré mais c’est une lourde responsabilité pour moi. En tant qu’Ivoirien et Africain, nous avons des qualités. Il suffit de soutiens des autorités et vous verrez dans quelques années, que l’Afrique rivalisera d’avec l’occident. C’est pourquoi, au niveau de notre société immobilière Opes Holding et la Chambre des promoteurs et constructeurs de Côte d’Ivoire, nous nous battons afin que les Ivoiriens aient des logements selon leurs moyens. C’est pourquoi nous tenons véritablement à la réussite du Filoses, qui se tiendra les 28,29 et 30 juin 2016 à la Caistab et 1er juillet 2016 pour le dîner-gala à Ivotel. C’est ouvert à tous les opérateurs économiques, acteurs de l’immobilier et au public. Olivier Dion

© 2016 opesholding-sa.com - Tous Droits RéservésPowered by DIAGNOSTIC Sarl